telephone

UN PHENOMENE DE SOCIETE

Aujourd'hui, 30 % des Français utilisent leur téléphone au volant (que ce soit avec ou sans kit mains-libres ou en connexion Bluetooth). Pourtant, téléphoner au volant multiplie par 3 le risque d'accident.

Une nouvelle forme de dépendance

L'omniprésence du téléphone dans la vie quotidienne et au volant peut être assimilée à une forme de dépendance.

Certains scientifiques parlent de syndrome FOMO (Fear of Missing Out) : la peur de rater quelque chose, un besoin irrépressible d'être constamment en relation avec les autres, d'être joignable  à tout moment.

Une préoccupation mondiale

L'utilisation du téléphone au volant est devenue une réelle préoccupation dans de nombreux pays. C'est notamment le cas aux Etats-Unis où son usage est devenu la 1ère cause de mortalité des jeunes sur la route devant l'alccol.

danger

15 % des conducteurs se sont déjà faits une "grosse frayeur" en consultant leur téléphone en conduisant.

Lire un message en conduisant multiplie le risque d'accident par 12 : il oblige le conducteur à détourner les yeux de la route pendant en moyenne 5 secondes.

LA DISTRACTION

Quand on parle de distraction, de quoi parle-t-on ?

La distraction au volant est le fait de détourner son attention des activités indispensables à une conduite sans danger au profit d'une autre activité. Le téléphone est le seul dispositif qui cumule les quatre sources de distraction qui peuvent détourner l'attention d'un conducteur :


LA DISTRACTION VISUELLEdistraction visuelle

Le conducteur quitte la route des yeux au profit d'une tâche sans rapport avec la conduite.


LA DISTRACTION COGNITIVE distraction cognitive

Plutôt que d'être concentré sur la conduite, analyser les conditions de circulation, le conducteur se concentre sur la conversation tenue au téléphone ou sur ce qu'il peut lire sur l'écran de son smartphone.


 LA DISTRACTION AUDITIVEdistraction auditive

Le conducteur n'est plus attentif aux bruits extérieurs qui peuvent le prévenir d'un éventuel danger.


LA DISTRACTION PHYSIQUEdistraction physique

Pour composer un numéro, envoyer un message ou simplement tenir son téléphone, le conducteur ne tient plus son volant à deux mains.

QUELS RISQUES, QUELS DANGER ?

L'usage du téléphone au volant a de multiples conséquences sur la conduite et la sécurité des automobilistes.
Aucune d'entre elles n'est à sous-estimer.

  • Augmentation du temps de réaction
  • Augmentation de la distance de freinage
  • Distance de sécurité réduite avec le véhicule qui précède
  • Difficulté à maintenir le véhicule dans la voie de circulation
  • Difficulté à maintenir une vitesse adaptée
  • Réduction du champs de vision
  • Difficulté à s'insérer sans danger dans le flux de circulation
  • Provocation de stress, de tensions, voire de frustrations
  • Moindre conscience de l'environnement
CE QUE DIT LA LOI
  • Tout conducteur dois se tenir constamment en état et en condition d'exécuter les manoeuvres qui lui incombent.
  • Il est interdit de conduire avec un téléphone à la main et de consulter ou manipuler son téléphone en conduisant. Depuis le 1er juillet 2015, il est également interdit à tous les conducteurs de porter à l'oreille tout dispositif susceptible d'émettre duson (conversations téléphoniques, musique, radio). Ces infractions sont sanctionnées d'une amende forfaitaire de 135 € et d'un retrait de 3 points du permis de conduire.
  • Les kits intégrés dans les voitures ou dans les casques de moto restent autorisés, tout comme les sonotones bien sûr.
  • Le fait de placer dans le champ de vision du conducteur d'un véhicule en circulation un appareil en fonctionnement doté d'un écran et ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation est sanctionné d'une contravention de 5e classe d'un montant de 1500 € au maximum et d'un retrait de 3 points du permis de conduire.
LES SOLUTIONS

Pour conduire en toute sécurité, quelques solutions simples peuvent être appliquées.
A chacun de choisir celle qui lui convient.

Haut